Les Femmes de St-Octave-De-l'Avenir (Dernière partie)

Les Femmes de St-Octave-De-l'Avenir (Dernière partie)

Éducatrices

A part quelques rares exceptions, ce sont des femmes qui ont assuré l'enseignement dans toutes les écoles et pour tous les enfants de St-Octave. Ce rôle à lui seul est fondamental pour la communauté. Et elles en étaient fières comme elles étaient fières de leurs élèves.

Encore aujourd'hui, lorsqu'on rencontre les institutrices de l'époque, on a l'impression qu'elles veillent toujours à ce que nous ne perdions pas ce qu'elles nous ont enseigné et surtout cette fierté que naguère elles s'efforçaient de nous inculquer.

Quand je repense à St-Octave, je revois souvent les visages des femmes. Leur présence était rassurante. Lorsque nous étions enfants, chaque femme qui jetait sur nous, un regard bienveillant ou sévère, était aussi une mère. Et on y voyait de l'amour. Comme si la nôtre était la représentante désignée d'une seule mère, commune à tous les enfants et veillant sur la communauté.

 

Lire la suite...


Les Femmes de St-Octave-De-l'Avenir (1ère partie)

Les Femmes de St-Octave-De-l'Avenir (1ère partie)

Les femmes ont joué un rôle de premier plan dans l'histoire de St-Octave. Elles étaient colorées, drôles, éducatrices, tolérantes, sévères, pincées, bon enfant ou parfois tristes. Il y avait autant de variantes de caractères que de modèles de chapeaux à l'église le dimanche ! Et sur ce point, elles faisaient montre d'un redoutable esprit créatif !

Si les hommes occupaient le plus souvent l'avant scène, ce n'était pas toujours eux qui « écrivaient la pièce» ! Du moins ils ne l'écrivaient pas seuls. Les femmes ont été en grande partie la pierre d'assise de la communauté.

On peut bien construire des camps dans la forêt, ce n'est que lorsque des femmes s'y installent que l'on peut parler de communauté et d'avenir. Elles sont, en ce sens et au même titre que les hommes, les fondatrices de St-Octave. Leur arrivée fait d'un rêve, une réalité. On se projette dans le temps. On imagine une maison, des enfants, des écoles, une église, des magasins, des fêtes, un village.

 

Lire la suite...


St-Octave-de-l'Avenir 1932-1971... - Dernière partie

St-Octave-de-l'Avenir 1932-1971... - Dernière partie

Extrait du livre St-Octave-de-l'Avenir 1932-1971 - Chapitre « De l'Avenir... » dernière partie

Rappel de la semaine dernière : Comment se fait-il qu'eux, qui n'avaient rien de ce que nous avons, en parlent comme de la plus belle époque de leur vie. Il faut peut-être se demander ce qui nous rend vraiment heureux. On nous dira: « Si les gens de St-Octave avaient tout bon, alors pourquoi le village n'a-t-il pas survécu ? » Le village a cessé d'exister dans sa forme d'origine. Mais il est toujours là. L'exode de la communauté est un événement dans l'histoire du St-Octave. Et non sa fin.

L'esprit de St-Octave, qui nous anime encore aujourd'hui, est né dès sa fondation. C'est le fait le plus important et le plus durable de son histoire. Ce qui se passe ensuite avec la fermeture du village et l'exode de sa communauté, est d'un autre ordre.


D'accord, il y a eu des erreurs de parcours. Comme partout ailleurs. Mais la seule erreur, qui a remis en question l'existence même de St-Octave, est venue de la confiance que nous avions encore à cette époque, dans les représentants élus et les technocrates qui avaient pour mission d'aider les populations à améliorer leur sort et leurs conditions de vie.

 

Lire la suite...


St-Octave-de-l'Avenir 1932-1971... - Extrait 2

St-Octave-de-l'Avenir 1932-1971... - Extrait 2

Extrait du livre St-Octave-de-l'Avenir 1932-1971 - Chapitre « De l'Avenir... » deuxième partie

Rappel de la semaine dernière : Il est évident que les bâtisseurs de St-Octave croyaient en un avenir qui dépasserait les frontières et le cadre de leur communauté. On peut se demander s'ils ne faisaient pas les choses en prévoyant déjà qu'on allait étudier un jour leur histoire.


Ce livre est un résumé de notre histoire et un ouvrage de référence sur les habitants de St-Octave. D'autres livres viennent, qui exploreront plus en profondeur ce qu'a été St-Octave-de-l'Avenir, ce qu'il représente aujourd'hui pour notre pays. Contentons-nous pour le moment, d'ouvrir quelques pistes qui méritent réflexion.

On nous demande souvent ce qui a pu attirer les gens à St-Octave malgré la difficulté évidente de l'entreprise et comment peuvent-ils, après avoir vécu autant d'épreuves, parler aujourd'hui de St-Octave comme d'un temps heureux. Je laisse la parole à mon père...

 

Lire la suite...


St-Octave-de-l'Avenir 1932-1971... - Extrait 1

St-Octave-de-l'Avenir 1932-1971... - Extrait 1

Extrait du livre St-Octave-de-l'Avenir 1932-1971 - Chapitre « De l'Avenir... » première partie

De même que la Constitution ne nous donne pas des droits, mais ne peut que nous garantir certains droits parmi ceux que nous avons de fait à la naissance, la politique ne fait jamais un pays. C'est le peuple qui fait le pays. Au mieux, les actes politiques ne servent qu'à valider ce qui a été fait. Tous nos grands penseurs, sociologues, gestionnaires, planificateurs et politiciens devront un jour ou l'autre, laisser un peu de côté l'histoire anecdotique que constituent les événements politiques et sociaux en surface et se pencher sur la vie des gens, en apparence « sans histoire », sur leurs aspirations et leurs actions, qui seules, mènent à l'accomplissement d'un rêve commun.

 

Lire la suite...


Florian St-Pierre

Florian St-Pierre

Nous traversons tous au cours de notre vie des périodes où nos connaissances, notre expérience, ne nous servent à rien. Nous faisons face à l'inconnu. Ce qui nous permet alors d'avancer ne vient pas de ce que nous savons mais de ce que nous sommes.

Florian était de St-Octave-de-l'Avenir. Tous les gens de St-Octave ont vécu une épreuve qui a marqué leur vie. Après avoir créé un monde, une communauté où ils pouvaient vivre, aimer, construire ensemble un avenir, ils ont été dépouillés de tout ce qu'ils avaient réalisé. Chassés de la terre dans laquelle ils avaient mis leur cœur et sur laquelle ils avaient patiemment établi une communauté humaine et fraternelle.

Ce que l'on montre, ce que l'on vend aujourd'hui : ces montagnes bleues, ce paysage grandiose, ils y vivaient. Florian y avait grandi, y avait appris le respect des autres et l'amour de ce pays. Il a continué par la suite à travailler et à lutter pour, un jour, récupérer enfin la terre de son enfance, l'héritage de sa famille.

Ce n'était pas seulement une question de biens, mais aussi un symbole, un exemple. Montrer qu'il faut parfois lutter pour une certaine justice. Apprendre aux plus jeunes qu'il vaut la peine de se battre pour protéger ce qu'on a construit avec courage et honorer en même temps la mémoire de ceux qui l'ont fait avant nous.

Florian a connu plus tard la dure épreuve de la maladie. Face à l'inconnu, il est resté ce qu'il était, un homme bon, un homme digne et fort. C'est pourquoi nous lui rendons hommage et espérons que son âme a trouvé une paix bien méritée, dans un monde meilleur.

Salut à toi Florian ! Ceux que tu as aimés, ceux qui t'aimaient et qui t'aiment toujours, sont là aujourd'hui. Et en attendant de se retrouver tous ensemble, nous te promettons de faire notre possible... pour ne pas trop te décevoir... maintenant que tu as tout ton temps pour nous regarder nous débrouiller...

Merci Florian de ce que tu nous as montré. Dans la joie comme dans les épreuves.

Daniel DeShaime
Cap-Chat - Septembre 2015

 


Chronique des Chic-Chocs - Village Grande Nature

Chronique des Chic-Chocs - Village Grande Nature

Sujet : Village Grande-Nature

J'ai rencontré aujourd'hui (29 Août) Monsieur Gérald Pelletier, propriétaire de Village Grande Nature, St-Octave-de-l'Avenir. Comme vous le savez peut-être, Village Grande Nature a été mis en vente ces derniers jours.

Inutile de préciser que je suis avec intérêt ce qu'il advient de St-Octave-de-l'Avenir depuis la fermeture du village en 1971. Suite à l'annonce parue ces derniers jours concernant la mise en vente de Village Grande Nature, beaucoup de gens se tournaient vers moi pour de l'information. J'ai donc pris la peine de rencontrer M. Pelletier, histoire de donner l'heure juste et de ne pas colporter n'importe quoi.

 

Lire la suite...


St-Octave-de-l'Avenir 1976

En 1932, dans une Gaspésie encore affectée par la crise économique, un petit groupe de pionniers avec l'aval de Mgr Octave Caron, curé de Cap-Chat, montent vers les terres intérieures et entreprennent d'ouvrir une nouvelle « colonie » aux pieds des Chic-Chocs. Des gens d'un peu partout les rejoignent avec enthousiasme. Ils vont fonder ensemble St-Octave-de-l'Avenir.

 

Lire la suite...


Sur Bandcamp