LA MAGIE REVIENT AU MONDE - Capitole de Québec 1992

En 1992, se tenait à Québec la soirée de l'inauguration du « nouveau » Théâtre Capitole de Québec, acheté par Guy Cloutier et rénové depuis. Guy, producteur de mon album « Histoires d'hommes » m'avait demandé de composer la musique d'ouverture de la soirée. J'avais écrit pour l'orchestre, une ouverture instrumentale qui se terminait par une chanson intitulée « La magie revient au monde ». L'évènement, plein de lumières et de paillettes, était en même temps rempli d'une émotion particulière, surtout pour ceux qui avaient connu l'ancien et magnifique théâtre dans ses belles années.

Gaston l'Heureux 1988

Le jour de l'inauguration, la météo n'étant pas très bonne, nous sommes partis pour Québec assez tôt ma compagne et moi. Nous avions une chambre, que dire, une « suite », que mon ami Gaston L'Heureux nous avait réservée au Château Frontenac. Je dois vous avouer ici que nous avons peut-être « occupé » notre suite avec un peu trop de zèle... oubliant aussi l'horaire plutôt serré de la journée ! Pas de problème de place pour la soirée cependant, car comme invité et compositeur de la musique d'ouverture, j'avais des places réservées à une bonne table au théâtre.

Enfin, au moment de nous préparer pour nous rendre au Capitole, catastrophe ! Panique à bord ! Nous avons oublié mon smoking à la maison. Il était pourtant en bonne place près de la sortie... pour éviter un tel oubli ! Il faut dire que le smoking n'étant pas mon habit de tous les jours, il m'était facile de l'oublier en partant... Et ce n'était pas la soirée pour les blousons de cuir.


En mode « tous les clignotants au rouge », nous contactons le personnel de l'hôtel et l'implorons de me dénicher un smoking pour la soirée. Le personnel du Château est tout à fait gentil et empressé. J'aime mieux ne pas entendre ce qu'ils doivent se dire entre eux, mais ils font tout ce qu'ils peuvent pour nous dépanner. Hélas, à la fin, nous sommes tous forcés d'avouer qu'aucun des smokings disponibles ne me convient.

Capitole de Québec

En dernier recours, nous décidons d'appeler Christophe, un ami de notre fils, qui demeure en face de chez-nous et qui a une voiture. Nous le supplions de passer à la maison, de prendre mon smoking, et ... de me l'apporter à Québec. Christophe, qui est un gars super, nous rappelle cinq minutes plus tard pour nous dire qu'il accepte la mission. Au fond, il prend la chose comme une ballade inespérée à Québec avec sa petite amie. Mais comme une catastrophe ne vient jamais seule, il y a maintenant tempête un peu partout et la route est exécrable.

Et l'interminable attente commence. N'étant pas encore à l'ère des téléphones portables, il nous est impossible de le joindre pendant son voyage. Avec la tempête en plus, nous nous faisons un mouron pas possible et sommes de plus en plus résignés à manquer une bonne partie de la soirée. Nous regrettons aussi par moments d'avoir entraîné Christophe dans cette aventure un peu risquée.

Enfin, ils arrivent. Même si nous savons que la soirée doit être déjà bien avancée, nous sommes heureux et soulagés. Nos deux tourtereaux sont aussi heureux de l'aventure. Ils se font une joie de profiter de notre suite toute la soirée et d'un dîner de rois dans leurs appartements privés...

Pour nous maintenant, c'est la vitesse supérieure. Une fois largement battu le record de « l'endossement de smoking le plus rapide au monde », nous sautons dans un taxi et en route pour le Capitole. Il est déjà tard et nous sommes un peu tristes de toute cette histoire pour un évènement qui s'annonçait brillant et exceptionnel.


La Magie revient au monde

Alys Robi - Sommet de la gloire 1947

Arrivés au théâtre, nous fonçons à l'intérieur et... au moment même où nous posons les pieds sur le plancher neuf du majestueux théâtre, nous entendons... les premières notes de la musique d'ouverture de la soirée. C'est surréaliste ! Invraisemblable ! Nous nous rendons discrètement à notre table comme dans un rêve, encore sous le choc. C'est impossible ! Le concert doit avoir commencé il y a plus d'une heure. Mais c'est l'ouverture qu'on joue. Avec tout le grandiose de la circonstance. C'est comme si nos pieds sur le sol avaient sonné le départ de la soirée; des premières notes de l'orchestre.

Nous entrons petit à petit dans l'ambiance. Il faut dire que cette soirée a d'autres moments magiques. Parmi les artistes invités, la chanteuse Alys Robi, vedette entre autres de l'ancien théâtre Capitole et déjà célèbre en 1944 avec son Tico Tico. Elle nous a montré ce soir-là que son titre de « la grande Alys Robi », n'était pas excessif.

Elle arrive sur la scène, applaudie à tout rompre évidemment. Elle commence à chanter plutôt doucement. Déjà, nous sommes étonnés de sa présence et de l'énergie de sa voix... Et soudain, d'un seul petit coup de hanches, elle passe à un style plus swing et rend la salle complètement folle. Les gens l'acclament sans trop savoir ce qu'ils font. Comme si elle en avait fait des marionnettes en une seconde. Je n'ai d'ailleurs jamais revu un tel phénomène. J'ai vu des artistes exceptionnels mais cette puissance et cette façon de nous retourner dans sa main comme des pantins, était inoubliable. Mais ... la plus grande surprise était encore à venir...


A mesure que la soirée avance, nous oublions un peu notre mésaventure. Une question nous revient quand même à l'esprit de temps en temps; « Comment se fait-il qu'après tant de retard, nous n'ayons rien manqué de la soirée ? » « Soirée d'ailleurs que nous avons l'air d'avoir déclenchée en posant le pied dans le hall d'entrée du théâtre. »

Finalement, le concert se termine et tous les invités se retrouvent à l'arrière scène. Et là, nous apprenons que... « La soirée a été retardée de presque une heure trente parce que : « LES PARTITIONS DE L'ORCHESTRE ETAIENT DANS UNE LOGE DONT ON N'ARRIVAIT PAS A TROUVER LA CLEF ! ! ! ! ! ! ! ! »


Le titre de la chanson pour le thème d'ouverture était : « La magie revient au monde ». Et la dernière phrase disait : «Ya des soirs où la magie revient au monde ! ! !» On avait cherché les partitions de l'orchestre tout le temps qu'il nous avait fallu pour nous rendre à la soirée. Comment après cela, ne pas croire « qu'il y a des soirs où la magie revient au monde ? » Cette aventure est restée dans nos souvenirs comme une soirée inoubliable et magique. Sans compter qu'elle a donné aussi l'occasion à Christophe et à son amie, de profiter d'un souper aux chandelles et d'une suite de rêve au Château Frontenac.

Bon, pour tout vous dire, il arrive que ma mère, dans l'autre dimension depuis longtemps, arrange un peu les évènements à ma demande. Mais ce soir-là, je crois plutôt qu'elle m'aurait dit « Tu n'avais qu'à t'occuper de ce que tu avais à faire »... Quoi que, à bien y penser, elle a peut-être distrait un peu le responsable de la loge pour un soir où « la magie revenait au monde...»

Voilà ! Ce sont des souvenirs qui meublent parfois la vie d'artiste. D'autres sont beaucoup moins magiques mais on se souvient surtout de ceux qui le sont.

Daniel DeShaime
Cap-Chat - Mars 2016

Partager, ça fait du bien aux autres...


Sur Bandcamp

Dernier Tweets

@DeShaime Il en restait un sous le sapin Bonne Année 2019 t.co/yv8lTdrAvM t.co/yv8lTdrAvM
3 semaines
@DeShaime Joyeux Noël t.co/itNUkj565z t.co/itNUkj565z
4 semaines
@DeShaime La chanson Un Peu d'Innocence a 30 ans. Et elle sera sous peu disponible pour la première fois officiellement sur… t.co/oQEekWbH7g
1 mois
@DeShaime t.co/LJwdWwNBe2 Interprète : Marie-Claire Séguin Album : Minuit 1/4 (1987) Paroles : Daniel DeShaime Musiq… t.co/21izeRKy6K
8 moiss

Nuageux